close
Obtiendrez-vous prochainement un flexi-job ?
Actualité - Outils

Obtiendrez-vous prochainement un flexi-job ?

 La Cour Constitutionnel vient de rendre un avis qui va permettre d’étendre le système des flexi-jobs au secteur du commerce de détail, des supermarchés, des hôtels et aux pensionnés. 

 

Qu'est-ce qu'un Flexi-job ?

Le flexi-job est une forme d’occupation permettant à un travailleur d’exercer un job complémentaire à des conditions favorables tant pour l’employeur que pour le travailleur lui-même.

Il s’agit d’emplois flexibles, qui complètent l’emploi principal et couvrent le travail du soir et du weekend dans l’horeca (par exemple), et pour lesquels l’employeur paie 25% à l’ONSS. La personne qui exerce un flexi-job construit, en même temps, progressivement ses droits (pension, vacances, …).

Selon la Ministre De Block : « Le succès des flexi-jobs est dû au fait qu’il s’agit de jobs flexibles qui impliquent peu d’obligations administratives. L’employeur et l’employé fixent le salaire ensemble. L’employé sait donc immédiatement combien il gagnera en net sans devoir craindre un remboursement au fisc par après.  »

En effet, le travailleur ne doit payer ni cotisations personnelles, ni précompte professionnel sur son flexi-salaire. Par conséquent, son salaire net est égal à son salaire brut

Concrètement, qui peut y recourir ?

A partir du 1er janvier 2018, en votre qualité d’employeur dans les commissions paritaires suivantes, vous pourrez ouvrir des flexi-jobs :

 

  • CP commerce alimentaire (CP 119) ;
  • CP commerce de détail indépendant (CP 201) ;
  • CP employés du commerce de détail alimentaire (CP 202) ;
  • SCP moyennes entreprises d’alimentation (SCP 202.01) ;
  • CP industrie hôtelière (CP 302) ;
  • CP grandes entreprises de vente au détail (CP 311) ;
  • CP grands magasins (CP 312) ;
  • CP coiffure et des soins de beauté (CP 314) ;
  • CP travail intérimaire si l’utilisateur ressort à une des CP citées ci-dessous ou au fonds social et de garantie pour la boulangerie, pâtisserie et salons de consommation annexes à une pâtisserie, fondée dans le sillage de la CP industrie alimentaire, sous-secteur des pâtisseries industrielles.

 

En utilisant la possibilité des flexi-jobs, l’employeur peut bénéficier des services d’un salarié à affectation flexible pour un tarif favorable. Pour engager un flexi-travailleur, l’employeur ne doit payer qu’une cotisation patronale de 25%. Les cotisations sociales ordinaires et le précompte professionnel ne sont pas d’application dans le cas d’un flexi-salaire.

Comment engagez un flexi-travailleur ?

La brochure sur le lien suivant vous donne les différentes étapes à suivre : Comment engagez-vous un flexi-travailleur ? 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.