close
La formation professionnelle au coeur de la relance économique
Actualité - Formation

La formation professionnelle au coeur de la relance économique

Renforcer la formation et l’adapter davantage aux besoins réels des entreprises, tel est le mot d’ordre du nouveau plan d’actions adopté par le Gouvernement wallon.

Le plan d’actions compte 6 axes opérationnels :

  1. Réussir le défi de la digitalisation qui vise à accélérer l’utilisation des technologies numériques dans la formation et facilité les aptitudes et les compétences numériques des formateurs et apprenants.
  2. Réussir le défi de la transition environnementale qui veut booster la dimension ‘développement durable’ dans les plans de formation, la labellisation des centres de compétences, les marchés publics, …
  3.  Dynamiser le triangle de l’apprentissage : il s’agit de mettre le curseur sur la relation « Centres de formation – Entreprises – Apprenants » afin de mobiliser davantage d’apprenants et de nouvelles entreprises formatrices tout en facilitant la rencontre entre l’offre et la demande de formation, l’acquisition des compétences et la transférabilité des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être.
  4. Faire émerger de nouvelles filières de formation, pourvoyeuses d’emploi : augmenter qualitativement et quantitativement l’offre de formation dans les secteurs d’activités les plus en demande, dans les filières de formation liées aux STEM (métiers techniques et scientifiques), les métiers en pénurie, les métiers porteurs et essentiels, les métiers d’avenir.
  5. Optimiser les liens collaboratifs avec les opérateurs tiers : cet axe vise à mieux articuler les actions des acteurs de la formation,  et leurs réseaux de Centres de formation et de compétence.
  6. Renforcer la visibilité de l’offre de formation tout au long de la vie :  il s’agit de mener, conjointement, au niveau du FOREM, de l’IFAPME, du réseau des Centres de Compétence, avec le réseau des Cités des métiers, des actions de sensibilisation et d’information sur les métiers porteurs, les métiers essentiels, d’avenir ou encore en pénurie, ainsi que sur les opportunités offertes par la formation professionnelle en lien avec ces métiers, le cas échéant en impliquant les acteurs économiques exprimant des besoins en compétences.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.