close
Une pépite artistique en plein cœur de Sambreville
Portraits

Une pépite artistique en plein cœur de Sambreville

Humble et discrète, Maryline Garbe est une artiste qui préfère ne pas faire de bruit et qui pourtant marque les esprits. Son nom vous dit peut-être quelque chose ? Auteure de nombreuses œuvres d’art dont le Schtroumf en plein cœur de Bruxelles ou encore le coq de Sambreville, Maryline a pris ses marques dans son atelier situé sur l’ancien site de Saint-Gobain.

Maryline est une touche à tout qui s’épanouit dans un univers artistique, fantastique et féérique. Qu’elle crée des décors de parcs d’attractions, des sculptures géantes, des fresques murales ou du lettrage, Maryline est animée par la même passion. Son crédo : utiliser l’art comme un mode d’expression. Chacune de ses créations suscite une réflexion. «J’essaie d’évoquer des thèmes graves sur un ton décalé pour éveiller les consciences.», confie-t-elle.

A la question « comment t’es venue l’envie de te lancer dans le monde artistique ? », Maryline répond simplement « c’est une maladie orpheline. Je suis née comme ça. Pour moi, c’est tout à fait normal de créer ses œuvres. Je fais, ce que je sais faire et ce, depuis que je suis toute petite. »

Sa technique ? Un mélange de savoir-faire humain et de nouvelles technologies. « Je suis passionnée par mon métier et par mélanger le côté scientifique avec le côté artistique qui, je trouve, sont liés. », nous dit-elle. Avec une facilité déconcertante, elle passe du simple crayon au programme informatique de pointe, pour ensuite se mettre aux commandes de son impressionnant robot d’usinage 3D et enfin terminer les finitions à la main. «J’apprécie la robotique et les programmes de graphisme mais ma force, c’est la prestation manuelle. Je fais ce que les autres ne savent pas faire et je pense que c’est plus simple comme ça. Je donne à l’œuvre son âme en posant ma main dessus. »

Actuellement, Maryline se penche de plus en plus sur la réalisation de sa propre collection. « J’ai une envie d’exprimer des émotions fortes ces derniers temps. Je considère avoir fait assez d’exercices. Il est temps que je rentre dans ma propre collection et que je concrétise mes projets. ». Cependant, à la question du thème de sa collection, Maryline répond avec un sourire malicieux « Mystère ! ». Il ne nous reste donc plus qu’à ronger notre frein et attendre avec impatience de découvrir ses œuvres !


  1. Chouette article 🙂

    Une artiste douée et une personnalité qui vaut le détour.

    22 octobre

  2. Nadine Colmant

    Superbe présentation d’une grande Artiste qui comme les Grands, est humble . Une créativité débordante . Maryline mériterait une vaste mise en valeur et pourquoi pas un album de ses productions artistiques ( cf éditions CEP) Belle route créative, Maryline.

    23 octobre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.