close
Besoin de renforcer votre identité visuelle ?
Actualité - Portraits

Besoin de renforcer votre identité visuelle ?

Quand on est à la tête d’une entreprise publicitaire, comme Denis, le temps est une denrée précieuse. C’est donc en mode multitasking pour respecter les délais de ses clients qu’il nous a reçu pour présenter son entreprise VDFA. Certains d’entre vous se demanderont « mais qui est-il » ? Si on vous dit, grandes bâches publicitaires, lettrages sur le bâtiment de la Commune ou encore le visuel de la brochure de Marjorie Toma, vous vous direz sûrement « ah mais oui, je connais ça ! ».

A l’origine pourtant, rien ne prédisposait Denis à se lancer dans le monde de la publicité. A la tête d’une entreprise de rénovation de bâtiment, c’est un grand concours de circonstance qui l’a poussé à se lancer dans l’aventure. « En 2015, j’ai décidé de vendre mes parts dans la société de rénovation que j’avais. A peu près à la même période Marjorie Toma est venue me voir afin de construire des structures pour des bâches publicitaires. Je n’avais jamais fait ça auparavant mais je me suis renseigné. J’ai fait le boulot et j’ai aimé ça », explique Denis.

C’est ainsi que VDFA est née. Entendez derrière cet acronyme – Veckeman Denis, Françoise (son épouse), Allan (son fils). Soit une société familiale qui propose un large choix de produits. « Mon point fort sont les supports pour les bâches car je fabrique les structures moi-même. Je peux donc offrir une structure au centimètre près de la commande du client. Mais après, je peux faire tout ce qui est de l’ordre de la visibilité : ça va de la carte de visite, aux entêtes de lettre, les autocollants, le lettrage vitrine, véhicule, une enseigne, les sacs et emballages personnalisables, une brochure, l’impression textile, des gadgets publicitaires … Et si quelque chose ne fait pas encore partie de ce que je propose, il suffit de poser la question. Je me renseigne, trouve les fournisseurs et je me lance. Rien n’est impossible quasiment. Pour moi, il n’y a pas de petits travaux, je réponds volontiers. », explique Denis.

« De fil en aiguille les clients me demandaient des choses en plus et j’ai développé toute ma gamme. C’est ainsi par exemple qu’un client m’a demandé des ballons de football personnalisés. J’ai aussi créé des cubes publicitaires. Je les loue quand il y a des événements. C’est comme ça que j’ai fourni tous les visuels de Métamorphoses à Liège en 2016. », continue Denis.

Pour reprendre le surnom que lui a donné un de ses fournisseurs, Denis est le « Mcgyver de la publicité ».  Quand il commence un chantier, il le termine toujours. Son mot d’ordre : « Je ne quitterai pas le boulot tant qu’il n’est pas terminé. Quitte à faire des heures en plus. »

Quand on lui demande de préciser, Denis sourit et explique : « J’ai travaillé pour un gros imprimeur qui faisait la campagne de Thomas et Piron. La campagne durait 7 jours dans les centres commerciaux. Le vendredi soir, on a monté après la fermeture des centres commerciaux. Le lundi matin, après la campagne, on devait avoir tout enlever avant que les magasins ouvrent. »

« C’est cela qu’aiment les clients. La flexibilité, la souplesse, la disponibilité et un prix attractif. » C’est ce qui a permis à Denis de signer un contrat avec Casino Circus pour équiper 28 salles, de décrocher la diffusion de toute la campagne publicitaire de McDo Sambreville ou encore de construire des structures tri-tubes et réaliser tous les visuels en Belgique pour Falken. Mais à côté des grands noms, on retrouve aussi des indépendants qui peuvent trouver leur bonheur pour des prix raisonnables. « J’ai une cliente qui m’a demandé la possibilité de créer un book à prix intéressant. Je lui ai imprimé sur beau papier pour 35 €. », explique Denis.

Pour plus d’informations : consultez la page FB de VDFA ou contactez Denis au 0498/10.59.58


  1. Des services au top, vraiment !

    25 mai

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.