close
Le tableau de bord prospectif : 5 étapes pour réussir son développement
Outils

Le tableau de bord prospectif : 5 étapes pour réussir son développement

Un des principaux enjeux d’un entrepreneur est de faire grandir son entreprise. Mais qu’entend-t-on par « grandir » ? Une entreprise se développe en augmentant ses effectifs, en diversifiant son activité, en étendant ses moyens de distribution de ses produits ou services… L’entrepreneur doit se questionner, s’interroger sur son business model pour savoir comment développer son entreprise. La mise sur pied d’un tableau de bord prospectif sur une base régulière peut vous y aider.

Si 90% des entreprises ont une stratégie, seulement 10% réussissent à la mettre en place. C’est le constat fait en 1992 par deux gourous du management Robert S. Kaplan et David Norton en observant les entreprises aux Etats Unis. Ils ont alors créé un outil de management pour aider les sociétés à mieux déployer, gérer et suivre la mise en place de leur stratégie: le tableau de bord prospectif ou « balanced scorecard ».

De nombreuses entreprises se basent uniquement sur les données dont elles peuvent disposer rapidement : les indicateurs financiers tels que le chiffre d’affaires et le résultat net. L’inconvénient est que ces données n’offrent qu’un regard en arrière. Il est ainsi souvent trop tard pour rectifier le tir.

Le tableau de bord apporte une solution à ce désavantage. Outre les indicateurs financiers, l’entrepreneur bénéficie également de l’aide d’indicateurs mesurant l’orientation client, les processus internes et la capacité d’innovation de son entreprise.

En effet, la formation des employés est nécessaire (axe 4: apprentissage et développement), car elle permet d’augmenter leur compétence. Ceci se reflète par conséquent sur le processus interne (axe 3) par l’amélioration de la productivité, l’optimisation du temps, la réduction des coûts… Les répercussions positives se font alors sentir sur la satisfaction des clients (axe 2) qui deviennent alors plus fidèles et qui augmentent en nombre. Ceci se répercute subséquemment sur le pilier financier (axe 1) et se traduit par l’augmentation du chiffre d’affaires. Soit les quatre axes du tableau de bord.

En d’autres termes, si on développe une stratégie basée sur ces axes, on est sûr de développer une stratégie ne négligeant aucun élément de l’entreprise, et de plus on s’assure le succès de la mise en place de la tactique.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.