close
Le secteur du numérique : créateur ou destructeur d’emplois ?
Quel impact du changement numérique
Actualité

Le secteur du numérique : créateur ou destructeur d’emplois ?

La question est sur toutes les lèvres : le secteur du numérique est-il créateur ou destructeur d’emplois? Pour le Boston Consulting Group, la réponse est claire : créateur ! Selon sa dernière étude : si la Belgique décide de miser sur le numérique, ce dernier créera 300.000 jobs d’ici 2020. Ainsi qu’une augmentation de la croissance du PIB de 45 milliards (soit une augmentation de croissance de 1,6 à 3,2%). Mais est-ce réellement possible et réaliste à échéance si courte?

La question n’est pas neuve et se justifie même. De plus en plus de secteurs doivent se remettre en question suite aux changements amenés par des start-ups innovantes ou les géants du web. On pense notamment à Uber, Take Eat Easy ou encore Airbnb.

L’arrivée de nouvelles technologies toujours plus poussées n’arrêtera pas la tendance. Tendance qui  amène son lot d’inquiétudes. En effet, si des machines permettent déjà d’effectuer des tâches routinières aujourd’hui, est-ce que ces robots prendront les emplois des humains demain ?

En 2013, une étude de l’Université d’Oxford chiffrait à 47% le nombre de job qui allaient être remplacés, à terme, par des robots. Le grand débat face à cette constatation : est-ce que ces fonctions vouées à disparaître laisseront de la place à de nouvelles professions qui répondront aux besoins de ces nouvelles technologies ?

Pour le Boston Consulting Group, la réponse est oui ! Il soutient que si la Belgique décide de miser sur le numérique, elle pourrait tirer d’importants bénéfices. Le chiffre de 300.000 nouveaux emplois est même avancé d’ici 2020. Le Groupe ne s’arrête pas là puisque selon lui, cette augmentation d’emplois s’allierait à une augmentation de la croissance du PIB de 1,6% à 3,2%, soit une augmentation de 45 milliards du PIB.

Sur la tendance générale, de plus en plus d’observateurs et d’études s’accordent avec les résultats du Boston Consulting Group : le numérique créera de l’emploi à long terme. Là où les avis divergent, c’est sur le timing annoncé.

En effet, le McKinsey Global Institute évaluait l’impact du numérique sur l’économie belge à une augmentation du PIB comprise entre 45 et 60 milliards d’euros. Ce qui se traduirait par une augmentation de 6 à 8% de l’emploi actif, soit un chiffre de l’ordre de 250.000 à 320.00 emplois. Mais pour eux, cela est possible à l’horizon 2025 et non 2020. Idem pour Agoria qui estime que la Belgique pourrait créer 10.000 jobs entre 2015 et 2020.

Conclusion : le numérique créera bien de l’emploi mais à quel horizon ? Quoi qu’il en soit, l’industrie technologique a déjà créé 3.000 nouveaux emplois en 2016. C’est le double de ce qui était attendu, a indiqué la fédération Agoria le 5 octobre 2016.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.